Fabrice Morat, parcours d’astronome

49 ans, découverte de l’astronomie à 15 ans en même temps que la course à pied

● 1983…. Dès les premières années, je lisais goulûment les pages spéciales de Science&Vie écrites par Jean Lacroux (« La calculette de l’astronome ») et programmais sur mon petit ordinateur de poche ses algorithmes.

Ma première expérience fut la mesure de la position du soleil dans mon ciel local à un instant t de la journée. La fabrication d’un quadrant à pendule me donna la hauteur et ma boussole l’azimut. Puis la conversion à l’aide de mon programme informatique des coordonnées équatoriales (obtenues dans les éphémérides) en coordonnées horizontales me permit de jauger l’exactitude de mes mesures.

● 1987…. Maître informaticien dans l’aéronautique navale près de Quimper

● 1996…. Retour en montagne (région des Aravis en Haute-savoie) et mise en berne de ma carrière professionnelle au profit de mes 2 activités (Astronomie et course à pied). J’observe plus sérieusement le ciel profond au C11.

● 1998…. Membre de la Société astronomique du Léman

● 2000…. Découverte de la petite revue papier Ciel extrême. Grâce à Yann Pothier, je m’essaie au dessin du ciel profond. A ce titre, je me revendique « enfant de Ciel Extrême ». Je dépose mes premiers billets dans ce journal spécialisé.
Champion de France senior par équipe de course en montagne.

Mon premier dessin : le groupe de galaxies NGC 3190 au C11 publié dans Astronomie Magazine

● 2001…. Dessin au C14 puis aux grosses jumelles Miyauchi J45x141.

● 2003…. Rédacteur régulier dans Astrosurf Magazine depuis le premier numéro

● 2004…. Relevé quotidien des hydrométéores pour Météo France.

● 2010…. Découverte du ciel austral namibien grâce à Bertrand Laville.

Champion de France vétéran par équipe de course en montagne.

● 2008 à 2012….. 5 fois vainqueur du challenge haut savoyard de course en montagne

● 2012…. L’instrument et les chaussures changent, le ciel et les montagnes restent… Mise en oeuvre du T600 Desvaux/Grière.

● 2013 …. Publication de l’ouvrage ASTRODESSIN

● 2017…. Installation  aux Canaries dans un coin préservé de La Palma, un peu plus près des étoiles. Le télescope de 600mm commence aussi une nouvelle vie…

Domaines astronomiques de prédilection : mécanique céleste, et tout ce qui gravite autour de l’observation visuelle du ciel (météorologie comprise). Volontiers orienté ciel profond

Ma devise : L’on ne voit rien clairement tant que l’on ne l’a pas dessiné…


Conférence “Le dessin du ciel profond”

Rencontres Astronomiques du Printemps 2008

vidéo de Yannaki publié sur dailymotion